Le Bac Pro GPPE en alternance, une réussite pour 2018, une confirmation pour 2019

Le Bac Pro GPPE en alternance, une réussite pour 2018, une confirmation pour 2019

Quel bilan pour le lancement du Bac Pro "Gestion des Pollutions et Protection de l'Environnement" en contrat de professionnalisation ?

L'année scolaire 2018-2019 a été marquée par le lancement du Bac Pro "Gestion des Pollutions et Protection de l'Environnement" en contrat de professionnalisation, un partenariat performant entre les entreprises du Port de Gennevilliers, le GRETA et un lycée professionnel de Colombes.

Constatant les difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises spécialisées dans le recyclage, et à la demande de la Communauté Portuaire de Gennevilliers par la voix de son président Erwan Le Meur, Le GRETA a mis en place une formation Bac Pro "Gestion des Pollutions et Protection de l'Environnement" en contrat de professionnalisation.

Il s'agit pour les entreprises comme pour l'État, le territoire et l'Éducation Nationale de développer une filière d'embauche vers un secteur en pleine croissance, qui manque déjà de main d'œuvre. En effet, les besoins en main d'œuvre qualifiée sont importants, la valorisation des déchets est en totale adéquation avec les aspirations de notre société du XXIe siècle, soucieuse de la préservation de l'environnement.

Le lycée Anatole France de Colombes, proposant déjà un Bac pro Hygiène Propreté Stérilisation (HPS) et un BTS Métiers de services à l'environnement (MSE), sera le lieu des cours, les entreprises du Port de Gennevilliers seront les sites d'apprentissage sur le terrain. On ne pouvait pas mieux choisir pour former les spécialistes de demain.

Dès la première année, les principales entreprises du Port concernées par cette activité ont répondu présent et se sont activement engagées dans le partenariat : Cemex, Derichebourg, Paprec, Suez, Véolia et Yprema ont accueilli une dizaine d'alternants bien décidés à convaincre leurs employeurs de leur motivation et surtout à décrocher leurs précieux diplômes.

À mi-parcours, se pose des questions de fond sur ce projet inédit : quelles sont les premières conclusions de cette expérimentation ? Y aura-t-il une suite ?
Laetitia Boutet et Nicolas Christien, conseillers en formation continue qui ont suivi le projet pour le GRETA, nous ont fait un point d'étape très positif lors de l'Assemblée Générale de la CPG du 3 juillet 2019, en voici les grandes lignes.

Côté Lycée, l'équipe pédagogique a loué une classe agréable et travailleuse pourtant marquée par des niveaux et des parcours sensiblement différents. Les formateurs ont effectué un suivi régulier animé par la coordonnatrice de formation. Et d'après les retours, les alternants se sont montrés investis et volontaires, tant à l'école qu'en entreprise, ils ont prouvé une réelle envie de comprendre et de réussir.

Par ailleurs, un comité de suivi s'est tenu au port de Gennevilliers le 18 janvier 2019 lors duquel les six entreprises présentes ont indiqué être satisfaites de leurs alternants. Elles ont mis en avant l'autonomie et la prise de responsabilités de la part des stagiaires sur les sites.

Parmi les pistes d'améliorations, on trouve quelques points que le GRETA n'a pas manqué de relever. En tant qu'organisme de formation, sa mission est bien sûr de s'assurer que le diplôme décerné respecte les directives nationales. Pour un niveau BAC, rappelle Laetitia Boutet, les stagiaires doivent être capables de gérer une équipe, or peu d'alternants ont eu l'opportunité de faire du management en entreprise. Un des tuteurs de stage justement présent, nous confirme que ce genre de poste est assez "solitaire" et demande beaucoup plus d'autonomie et un grand sens de l'organisation personnelle que du travail en équipe. Les profils assez "adultes" des alternants ont d'ailleurs souvent rassuré les entreprises partenaires, voyant en eux des candidats quasi prêts à être embauchés sur le plan personnel, n'attendant plus qu'une solide formation sur le terrain pour devenir les hommes et les femmes de la situation.

Que va-t-il se passer maintenant ?
La formation ne se termine que le 25 octobre 2019, mais la remonté des notes définitives d'examen aura lieu fin août 2019 transmises au Jury de l'éducation nationale qui se tiendra en septembre.
Il sera temps de tirer une conclusion sur ce premier cycle de la formation et de suivre le devenir des alternants en espérant qu'ils décrochent tous leur diplôme et un poste à la clef !

Une nouvelle promotion pour 2019-2021 ?
Au vu de ces premiers résultats très encourageants, le partenariat a été reconduit entre la CPG, le GRETA, le Lycée et les entreprises. Avec comme objectifs de pérenniser le dispositif avec les entreprises du port de Gennevilliers et de l'ouvrir à d'autres pour, maintenant que le prototype est validé,... augmenter les effectifs.

Des dates sont déjà proposées du 12 novembre 2019 au 30 juin 2021 et on espère que les partenaires et les nouveaux candidats seront au rendez-vous. Les pré-recrutements se feront dès septembre par le GRETA qui proposera ensuite les candidats retenus aux entreprises recruteuses. Les fiches de postes seront établies avec chaque entreprise en fonction de leurs besoins et de leur organisation.

Alors, si le recyclage ou le traitement des pollutions fait partie de vos activités et que votre entreprise est intéressée par le recrutement d'alternants aux profils solides, vous pouvez contacter dés maintenant le GRETA, ne serait-ce que pour obtenir de plus amples informations. Une documentation est téléchargeable en fin d'article et toutes les coordonnées sont indiquées.

GRETA des Hauts-de-Seine
47 Rue des 3 Fontanot,
92100 Nanterre
Tél : 01 46 99 92 92
Contact@greta-92.fr
www.greta-92.fr

 
HAUT