Trésors de banlieues

Trésors de banlieues

Un événement artistique exceptionnel et inédit, du 4 octobre au 30 novembre 2019.

C'est à l'initiative de l'Académie Des Banlieues en association avec la ville de Gennevilliers que s'ouvrira une exposition d'art originale puisque les œuvres présentées sont issues des collections de 53 collectivités territoriales de banlieue -dont huit de province- afin d'en montrer la diversité et la richesse. Ces œuvres ont été collectées par achat ou par don aux 19ème et 20ème siècles. S'ajoutent quelques pièces prêtées gracieusement par des artistes ou leurs ayants droit.
Commissaire général de l'exposition, Noël Coret « ne s'attendait pas une découverte aussi fantastique, des coffres sans fond d'œuvres multiples, historiques ou contemporaines et qui ne peuvent toutes trouver place dans la halle des Grésillons ».

C'est dire la richesse des banlieues « si souvent décriées, c'est l'occasion de mettre en valeur les artistes vivant et créant en banlieue et l'action culturelle des collectivités territoriales » insiste Sylvie Gille secrétaire générale de l'Académie des Banlieues.

Ce vaste panorama, aperçu de ce que chacun peut voir en flânant dans les villes « périphériques -au delà du- » nous frotte au Fauvisme avec Valtat au Cubisme avec Gleizes. Les recherches mouvementées du siècles derniers sont fort bien représentés avec la Nouvelle Figuration, Rancillac, les Malassis ou Cueco, mais on rencontrera encore Hervé di Rosa, Combas, l'Art urbain avec Ernest-Pignon-Ernest ou Miss.Tic. « Il y a des trésors » s'enflamme Noël Coret, le poignard gravé par Goya, le bateau à voile « Madame » de Maupassant ou « La fuite en Égypte » de Pieter van mol ». Des graphismes, des dessins, des manuscrits, des photographies et même un court métrage de Marcel Carné ouvriront un champ culturel séduisant. Le réalisme social est très présent car très lié à l'histoire des banlieues, une œuvre de Boris Taslitzky et une de Blasco (inédite) sont parmi les plus fortes selon les organisateurs.

Le lieu choisi pour cette magnifique présentation est aussi un événement. Datant de 1984 la halle du marché des Grésillons était désaffectée. La ville de Gennevilliers en a confié la réhabilitation à l'architecte Patrick Bouchain dont le projet « La preuve par 7 » est en la bonne occasion de rencontrer les trésors de banlieue.

A lieu particulier et exceptionnel, une scénographie exceptionnelle : pensée par Guillaume Lanneau et Bruno Charzat du collectif Au Fond à Gauche elle met en valeur et protège les œuvres dans de containers, ces boîtes de transport images du port de Gennevilliers et qui lient ici de façon pertinente et belle œuvres et voyage, art et industrie.

Pratique : exposition ouverte du 4 octobre au 30 novembre 2019.
Ouverture : les mardi, mercredi, jeudi et vendredi (sauf événement) de 9H à 19H, le samedi et le dimanche de 9H à 18H
Lieu : Halle des Grésillons Gennevilliers. Métro ligne 13 station Gabriel-Péri
Tarif : entrée libre !

Inauguration : vendredi 4 octobre à 18 heures.

Visitez : https://tresorsdebanlieues.com




 
HAUT